LinkedIn : fuite de données des membres

12.04.2021 15h52

Un remake du “Facebook Leak” précédent ?

Linkedin impute la faute au scraping : technique consistant à pomper des informations d’un site pour alimenter un autre site. C’est ainsi que l’on rend un nouveau site attractif rapidement (plagiat ?).

En théorie, on ne peut collecter que les données publique des comptes.

Linkedin aurait pu paramétrer différemment le statut de ces données par défaut.

Néanmoins, les utilisateurs sont aussi responsables de ce qu’ils publient comme données personnelles.

Pour l’instant, on ne parle pas de comptes utilisateurs, de mots de passe (pas encore). Là où Linkedin pourrait être éventuellement responsable, c’est de ne pas avoir fait le nécessaire pour sécuriser les comptes vis à vis du web-scraping.

Du côté des responsables du scraping, y a-t-il eu contournement des protections du site ?

Finalement, les hackers font ce qu’ils veulent pour se cacher et ont encore de beaux coups médiatiques devant eux.

Les paris sont ouverts.

Pascal Cornet

CEO Bel-Armor sa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Open chat
Chat with us