RGPD,1 an après

RGPD,1 an après

La RGPD un an après et quoi ?

Les détracteurs de la RGPD sont nombreux et décrient avec force qu’il s’agit d’un complot hourdi par des forces obscures du pouvoir.

Encore une/des taxe(s) supplémentaires ! Voilà qui est dit.

Comme d’habitude, la résistance au changement est forte sous nos latitudes. Que c’est compliqué de se remettre en question et de s’adapter.

Sans discourir longuement, est-il normal à l’heure actuelle de devoir encore prouver qu’il est nécessaire d’appliquer un minimum de principes de sécurité ?

Laissez-vous votre maison ouverte lorsque vous partez ? Votre voiture reste-t-elle ouverte la nuit ? Remettez-vous encore en question le fait de devoir mettre une ceinture de sécurité pour conduire, pourquoi achetez-vous une voiture équipée des dernières technologie de sécurité ? Pourquoi apprenez-vous à vos enfants à marcher à gauche de la route ? Etc.

Internet, c’est la même chose mais en plus vicieux. La majeure partie du public n’est pas et ne veut pas se rendre compte et s’informer des risques graves que l’on rencontre à cause de l’insécurité informatique.

L’insécurité après-coup ça coûte encore plus cher en plus de la perte de notoriété

Iriez-vous chez un fournisseur dont on a publié le récent piratage ?

Feriez-vous confiance à un informaticien qui n’a pas correctement sécurisé ses réseaux et qui s’est fait piraté ?

Achèteriez-vous une voiture chez un garagiste qui à la réputation d’être chiche sur la qualité de ses plaquettes de freins ?

Rappelez-vous l’hôpital André Renard à Herve (11/03/2019), victime d’une attaque informatique : plus de soins en urgence, reports de rendez-vous, etc. Attention, risque de chantage. Que ferez-vous si votre compagnie d’assurance, vous informe qu’elle ne vous assure plus car vous êtes devenu une personne à risque, à cause d’une fuite d’informations vous concernant ?

Rappelez-vous les usines Renault à Flin (17.05.2019), 3 jours d’arrêt. C’était lors d’une cyberattaque mondiale.

Des milliards d’utilisateurs (internautes) et machines derrière votre modem

Dès que vous êtes connecté à Internet, rappelez-vous que vous êtes en relation avec des milliards d’internautes et de machines.

Difficile de ne pas s’imaginer que derrière tout cela, une infime partie (on l’espère) ne tentera pas de vous escroquer.

Imaginons 0,1% est doué d’une envie malfaisante, cela ne représente pas moins de 1 million de potentiels attaquants.

Vu la puissance des PC aujourd’hui et le manque de sérieux des utilisateurs dans le choix de leur sécurité, …

Phishing, Ramsomware, et autres virus

Nous sommes inondés de spams, de mails qui vous précisent que vous avez été filmés dans une situation embarrassante, mais moyennant la somme de 1000 ou 2000 euros, on vous laissera tranquille. Nous ne comptons plus le nombre de sollicitations sous forme de phishing (pêche à la ligne, on lance un appât, si ça fonctionne : bingo !).

Combien d’entre nous n’a-t-il pas reçu de demandes d’aide parce que votre meilleur ami est coincé sans le sous, quelque part dans le monde, etc

Et surtout, combien paient !!!

Des sanctions envers les entreprises depuis le 25.05.2018

Quelques exemples d’entreprises sanctionnées (source : ipnews.be, Axel Beelen et Jeoffrey Vigneron, article du 12.02.2019) :

8/01/2018 Darty 100.000 EUR
7/06/2018 Optical Center 250.000 EUR
21/06/2018 Association pour le développement des foyers 75.000 EUR
24/07/2018 Offre Public de l’Habitat de Rennes 30.000 EUR
2/08/2018 DailyMotion 50.000 EUR
6/09/2018 Alliance française 30.000 EUR
6/09/2018 Assistance centres d’appels 10.000 EUR
19/12/2018 Uber Technologies Inc. 400.000 EUR
26/12/2018 Bouygues Telecom 250.000 EUR

Entendre raison

Effectivement mais la vie nous apprend qu’il faut toujours un séisme, une catastrophe de grande ampleur, des morts en quantité pour que l’Homme se rende compte qu’il fallait changer de cap.

Ainsi va la vie, voilà 20 ans que nous faisons de la sécurité informatique, une priorité, et les jeunes générations nous donnent raison en validant nos systèmes et nos méthodes.

Pour les anciennes qui nous suivent, elles émettent un « ouf » de soulagement.

A bientôt pour un autre billet.

Sources : www.ipnews.be et le site de la CNIL (www.cnil.fr) en France

You must be logged in to post a comment